Un enseignant invite l'Italie au partage : se filmer et réciter Dante

Nicolas Gary - 27.03.2020

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Dante divine comédie - coronavirus édition - Italie Dante célébration


Il enseigne l’italien et le latin à Rome. Cet enseignant originaire des Abruzzes né en 1979 professe depuis 12 ans maintenant. Il organise également des événements culturels, à l’occasion. Un peu moins ces derniers temps. Passionné de Gabriele d’Annunzio et de Dante, il refuse la morbidité ambiante. De la plus belle des manières.


 

Quand en France, la porte-parole du gouvernement injurie publiquement les professeurs — on dirait pudiquement qu’elle sucre les fraises… –, un enseignant italien s’est souvenu : chaque 25 mars, l’Italie consacrera sa journée à Dante, en vertu du Dantedì

Certes, la période incite plus au confinement qu’à l’expansion, mais pour Pierluigi Di Clemente, qu’importe : le souvenir d’un vers de la Divine comédie l’a convaincu de puiser dans son amour pour ce texte fondateur. Et de quoi offrir aux Italiens un message de solidarité.

« Diverse voci fanno dolci note ». Différentes voix rendent les nuits douces. Le professeur s’explique auprès de l’agence Ansa : « En ces jours atypiques, la culture peut nous garder unis. » Et son projet est simple : reprendre Dante et réciter un chant, « comme si nous n’étions qu’une seule voix ». 

L’écran du smartphone, par lequel les participants sont invités à se filmer, devient non plus un instrument d’isolement ou d’évasion, mais de partage. 


 
C’est d’ailleurs cette collaboration nouvelle qui domine dans le Bel Paese assure-t-il : au sein de la communauté enseignante, le travail à distance avec les élèves a renforcé la collaboration. Chacun a mis « ses compétences à disposition, même au-delà de son établissement d’origine. L’école, manifestement déplacée à l’intérieur des murs de la maison, a plongé dans le réseau et s’est ouverte au partage ».

Une solution assurément provisoire, pour pallier l’essentiel, l’urgence, car l’éducation pas plus que la pédagogie « ne sont qu’une simple question de transmission d’informations », poursuit-il. Certaines approches sont repensées dans les circonstances actuelles, mais la présence est irremplaçable. 

C’est précisément « ce qui manque aux jeunes actuellement, ces derniers jours : le dialogue, maintenu, le droit de lever la main pour dire que l’on n’a pas compris. L’empathie de l’enseignant, l’étincelle qu’aucun écran, même de loin, ne pourra allumer ».


Commentaires
La première photo montre un quasi sosie de Louis de Funès. Son initiative est belle ! Quant au porte-parole de notre gouvernement, ou bien elle sucre (y a pas d'âge !) les fraises, ou bien elle a eu (où?) un ou des profs paresseux, ce qui n'est pas la règle, bien sûr...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.