Chainsaw Man tronçonne les clichés du shônen

Lucie Ancion - 05.08.2020

Manga - chainsaw man - Kaze Manga - Shonen


MANGA SHONEN - Denji est un héros hors du commun. Il a tout perdu, mais ça lui est bien égal. Il veut juste une vie simple, manger et câliner une fille (n’importe laquelle). Mais comme il est à moitié démon, tout ce qu’il peut faire, c’est travailler comme Demon Hunter et tuer pour ne pas être tué… Un manga encore plus drôle que sanglant.
 

 
Denji est un raté. Depuis son plus jeune âge, il a été forcé de travailler pour des yakuzas, à essayer de rembourser les dettes laissées par son père. Seul, sale et affamé dans une cabane au fond des bois, il a tout essayé : vendre un rein, un œil… jusqu’à sa rencontre avec un démon-tronçonneuse qui lui permet de trucider d’autres démons.
 
Mais voilà que les yakuzas veulent le liquider. À ce moment-là, pour le sauver, son fidèle chien-tronçonneuse rentre en lui et le ramène à la vie. Voilà que Denji a obtenu la capacité de se transformer en homme-tronçonneuse ! Une agence de chasseurs de démons l’embauche et l’intègre à une équipe. Denji va enfin pouvoir réaliser ses rêves : manger à sa faim et s’approcher de belles femmes. Ça tombe bien, sa supérieure est une bombe (mais pas toujours commode).
 

Drôle à s’en déchirer la panse

 
Entre dialogues décalés, personnages épiques que tout oppose, et sanglants affrontements avec des démons tous plus originaux les uns que les autres, Chainsaw Man ne nous laisse pas nous ennuyer une seule seconde. À chaque page, on s’attache de plus en plus à Denji et à ses collègues, et on rit franchement.
 
L’humour est avant tout décalé, la série arrive à se détacher tout à fait de son contexte sanglant pour offrir des dialogues improbables (et délicieux). Tout le monde apparaît un peu blasé mais est en fait traversé de désirs extravagants qui trouvent écho chez le lecteur. Ceci est accentué par le magnifique découpage, avec des cases qui sont répétées ou fonctionnent en parallèle pour opposer par exemple Denji à son supérieur froid et sérieux.
 
 

Un décor de grand art

 
Le dessin est tout bonnement exceptionnel, avec un trait fin et soigné (les personnages féminins sont des beautés subtiles qui ne se résument pas à des décolletés, ce qui devient rare, il faut l’avouer). Chaque personnage a ses caractéristiques sans qu’elles aient besoin d’être exagérées, et surtout l’auteur manie à la perfection les plans statiques comme les scènes d’actions. La dynamique qui ressort des scènes de bagarre crève le papier. C’est à peine si les adversaires ne sortent pas des pages pour se battre en trois dimensions devant nous. On reconnaît avec bonheur la patte de l’auteur de Fire Punch.
 
L’univers est a priori un peu déjà vu, avec des monstres qui s’attaquent aux hommes et une organisation qui les combat (comme dans Tokyo Ghoul, Demon Slayer, et tant d’autres), mais le monde est presque un prétexte pour des interactions délicieuses, et surtout pour exprimer la créativité de l’auteur à travers ses démons uniques. Chacun d’entre eux est le démon d’un objet, ce qui donne lieu à des chara designs exceptionnels (le démon-concombre de mer à lui seul vaut le détour).
 
Surtout, on s’extirpe des clichés du shônen tout en les utilisant. Le héros a perdu sa famille et ne possède plus rien, mais il n’a pas de but ou de vengeance à poursuivre. Ce qu’il aimerait par-dessus tout, c’est une paire de sein à peloter.
 
En bref, si quelques déchiquetages et des monstres repoussants ne vous gênent pas, Chainsaw Man est un véritable régal !
 
 
Tatsuki Fujimoto, trad. Sébastien Ludmann – Chainsaw Man - 9782820337825 – Kazé Manga – 7.29 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.