Les Chroniques du Confiné : La nuit, effrayante amie pour les enfants

La rédaction - 25.03.2020

Livre - Fanny nuit sommeil - nuit obscurité dormir - sommeil rêves peur


ALBUM JEUNESSE – Fanny a peur quand la nuit tombe. Fanny a peur du noir, du silence, de l’obscurité. Elle préfère le soleil, les couleurs, les oiseaux qui chantent… Quand la nuit arrive, « elle avale tout », englobe tout, s’insinue partout, se faufile sous la porte d’entrée…. Fanny a peur de tout ce qui se cache dans la nuit. La nuit transforme, déforme, projette des ombres inquiétantes même le vieux chêne au fond du jardin devient un ennemi…


ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 
Un soir, la maman de Fanny tente de la rassurer, et lui conseille de parler avec la Nuit. L’écouter. Hésitante et encore un peu apeurée, Fanny accepte que la nuit se raconte. La Nuit propose même à Fanny de jouer avec elle. 

Alors, Fanny découvre toutes les nuances de la nuit, le bleu, le mauve, le vert, le gris, aperçoit toutes les lumières de la nuit, les étoiles, les phares des voitures, la lune. 

La nuit se révèle douce, belle, rassurante, elle réchauffe, elle est le pont vers les rêves… elle est celle qui permet à Fanny d’être une fée ou une princesse… La nuit devient une aire de jeux, où Fanny danse, saute dans les flaques. Mais la nuit, c’est aussi ce silence qui enveloppe comme une couverture et qui permet aux petits, comme aux grands de s’endormir paisiblement. La Nuit devient l’amie de Fanny, une amitié à réinventer chaque soir. Quoi de mieux que la nuit pour faire fonctionner l’imaginaire des enfants. 



 
On a souvent peur de ce que l’on ne connait pas, de ce qui nous est étranger, de l’incertitude, des grandes étapes de la vie… Grandir, c’est apprendre à apprivoiser ses craintes, de faire face aux obstacles. Bien à propos en ce moment… 

Fanny et la nuit est un texte très poétique et il existe une belle harmonie entre les mots de Maylis Daufresne et les dessins de Ian De Haes, qui collaborent ici pour la première fois. Planches aux couleurs bleutées, qui font une part belle aux tons orangés et dorés, une petite Fanny qui sourit davantage à chaque page, une nuit majestueuse. Une histoire féérique et pédagogique, pour tous les petits qui chaque soir rechignent à aller se coucher… 

Un livre qui permettra aussi aux plus grands de calmer leurs angoisses actuelles, et de prendre le temps d’envisager l’après-confinement. De faire de leur futur un ami, à réinventer chaque jour… À vous de jouer les confinés…



Maylis Daufresne, Ian De Haes  – Fanny et la nuit – Alice jeunesse – 9782874264122 – 13,50 €


Dossier : Retrouver Les Chroniques du Confiné


Commentaires
Excellent ! j'adore ces chroniques du confiné ! 😂😂😂

Bravo de vous mettre en scène, un peu d'humour ça fait du bien wink Merci
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.